L’allée principale

Station 10

Übersichtsplan

L’allée principale conduit de la place d’appel aux lieux de recueillement religieux et aux fours crématoires. A droite et à gauche de l’allée principale étaient implantées les baraques des détenus, dont les numéros figurent aujourd’hui sur les fondements en pierre indiquant leur emplacement. Les deux premiers blocks avaient des fonctions particulières. Ils abritaient l’infirmerie, la bibliothèque du camp et le réfectoire des détenus. Plus tard un secrétariat et une unité de production industrielle y furent également installés.

L’infirmerie (Revier) prit de plus de plus d’ampleur au fil des années. Les dernières années il occupait les neufs première blocks du côté droit. Cependant les soins dispensés au camp étaient plus qu’insuffisants. En outre, les médecins SS se prêtaient à des expériences brutales sur les détenus. Lors de sa visite à Dachau en 1955 Nico Rost se souvient: „Encore aujourd’hui le visiteur ressent une certaine angoisse lorsqu’il emprunte l’allée principale et passe devant le block numéro 3. C’était le block dont les détenus avaient le plus peur - le block des expériences médicales, le domaine du docteur Rascher. Ici les pires atrocités étaient commises, dont la cruauté dépassait ce qui fut commis dans les autres camps de concentration allemands. Les médecins SS les commettaient sur des détenus sans défense, ils en abusaient pour leurs soi-disant expériences médicales. Ici on plongeait des détenus dans de l’eau glacée jusqu’à ce qu’ils soient totalement raidis, souvent pendant des heures. Il s’agissait d’évaluer le temps après lequel on pouvait arrêter de rechercher les aviateurs abattus dans le canal de la Manche. On procédait également à des transplantations osseuses, à des expériences sur les phlegmons ou sur l’hypothermie et entraînaient la mort dans une souffrance terrible.“

La répartition dans les blocks était organisée selon l’idéologie raciste du national-socialisme: dans les premiers blocks se trouvaient les détenus allemands ou issus des zones occupées situées en Europe de l’Ouest. Plus loin étaient situés les blocks des détenus issus de pays ayant une moindre valeur aux yeux des Nazis: des Polonais, des détenus issus de l’Union soviétique, des Juifs. Certains espaces avait une fonction spécifique, par exemple l’espace clôturé dans lequel étaient situés les blocks pénitentiaires, les blocks de quarantaine dans le camp des nouveaux arrivants, le block des invalides et „le block des prêtres“, dans lequel étaient emprisonnés les ecclésiastiques venant de Pologne.

Derrière les baraques des détenus se situaient également les baraques de désinfection destinées à la désinfection des vêtements, l’élevage de lapins et le potager du camp. Aujourd’hui les mémoriaux religieux se situent sur ces emplacements. La visite du camp conduit d’abord aux fours crématoires, qui se situe derrière le pont dans la partie gauche du camp.

Historisches Bild

Detenus devant l'infirmerie. Rudolf Cisar, Frühjahr 1943.

Heutige Ansicht

Image de l'allée principale (2007)

Detailansicht

Fondation en pierre, marqué Block 1