Monument international

Station 13

Übersichtsplan

L’accès au monument est couvert de plaques de granit rappelant le travail éreintant dans les carrières des camps de Flossenburg et Mauthausen. Elles conduisent vers la sculpture de Nandor Glid: on y aperçoit des poteaux, du fil barbelé et des fossés, des symboles qui représentent les installations de sécurité du camp. Des squelettes humains emprisonnés dans les fils barbelés rappellent le destin de ceux qui, désespérés, «allaient aux barbelés» et se suicidaient. Plus le visiteur s’enfonce dans le monument, plus le motif de l’homme pris au piège des barbelés s’élève, tel une image apposée à un autel ou un triptyque.

Au plus profond du monument le visiteur découvre un second relief fait de triangles de couleurs différentes alignés en chaîne. Les triangles symbolisent les signes par lequel les détenus étaient identifiés par les SS suivant son appartenance à partir de 1937. L’ordonnance des triangles de couleur symbolise la solidarité des détenus au sein de la communauté forcée du camp. Elle rappelle la camaraderie nécessaire à la survie, la propension à s’aider et la solidarité entre les différents groupes de détenus.

Trois triangles ne sont pas représentés: le triangle noir pour les détenus déclarés comme “asociaux“, le triangle vert pour les droits communs et le triangle rose porté des homosexuels. Lors de la construction du monument en 1968 seuls les groupes de détenus reconnus à l’époque comme persécutés furent pris en compte. Il s’agissait alors de groupes de détenus emprisonnés pour des raisons politiques, raciales ou religieuses. Le destin des autres communautés de détenus, également appelées „les victimes oubliées“, ne fit l’objet de recherches et de discussions publiques qu’à partir des années  80.

Le monument est conçu comme un cercle présentant au visiteur le parcours de souffrance et la mort du détenu, qui est invité à le suivre. Il parcourt ainsi les stations de la souffrance des détenus de leur arrivée à la libération. La visite se termine par un avertissement. A la sortie du monument, alors que le visiteur remonte vers la surface, est placée une urne contenant les cendres du détenu inconnu et les mots „Plus jamais“ sont inscrits en 5 langues sur le mur.

Winkelrelief

Relief de triangles


 

Detailansicht