Monument à la mémoire des victimes des marches forcées

Monument à la mémoire des victimes des marches forcées
Monument à la mémoire des victimes des marches forcées

Avec l’avancée des troupes alliées de plus en plus de camps de concentration situés près des lignes de front furent évacués par les SS. Les détenus furent transportés vers des camps situés dans des zones encore contrôlées par les troupes nazies. Des milliers de détenus moururent lors de ces transports et ces marches forcées longues de plusieurs semaines. Ils mouraient de maladie, de faiblesse, de faim, sous les coups des SS ou furent fusillés lorsqu’ils ne pouvaient plus voyager ou marcher.

Le nombre de détenus à Dachau augmenta rapidement et eut pour conséquence des conditions de vie de plus en plus désastreuses à partir de décembre 1944. Les baraquements étaient remplis à craquer, une épidémie de typhus coûta la vie à des milliers de détenus.

Fin avril les SS commencèrent à évacuer les commandos et les camps extérieurs du camp de concentration de Dachau. Un grand nombre de détenus, dont on ignore le nombre exactement mourut des conséquences des attaques visant les voies de chemin de fer et des évacuations forcées.

Le 26 avril 1945 environ 7000 détenus du camp principal de Dachau furent envoyés pour une marche forcée vers le sud.

Le monument commémoratif en mémoire des marches de la mort se situe dans la Theodor Heuss Strasse sur la place John F. Kennedy à Dachau. Une copie est présentée dans l’exposition. Le monument fut implanté dans 20 endroits situés sur la route de la marche forcée partie du camp de Dachau. Il fut dessiné par Hubertus von Pilgrim.