Visite virtuelle

16 La chapelle de l’Agonie du Christ

À l’extrémité nord du site, la chapelle catholique de l’Agonie du Christ (« Todesangst-Christi-Kapelle ») a été le premier monument religieux érigé dans l’ancien camp de concentration. Les bâtiments de services du camp qui se trouvaient dans cette zone ont été démolis dans les années 1950 et 1960.

L’initiative de l’édification de la chapelle de l’Agonie du Christ est venue de Johannes Neuhäusler, survivant de Dachau devenu plus tard évêque auxiliaire de Munich. La chapelle a été consacrée le 5 août 1960 lors du Congrès eucharistique mondial. Le bâtiment cylindrique conçu par l’architecte Josef Wiedemann s’ouvre sur l’axe central de l’ancien camp. L’entrée est surmontée d’une couronne d’épines en cuivre. La chapelle symbolise la libération de la captivité par le Christ. La cloche du souvenir placée devant la chapelle sonne une fois par jour juste avant 15 heures, heure de la mort de Jésus selon la Bible.

Le 20 août 1962, Kazimierz Majdański, survivant de Dachau devenu archevêque de Szczecin-Kamień Pomorski, a dévoilé un portrait du Christ en bronze et une dédicace trilingue en l’honneur des détenus polonais, groupe le plus nombreux du camp de Dachau.

La chapelle de l’Agonie du Christ est un bâtiment cylindrique donnant sur l’axe central de l’ancien camp, qu’on appelait « Lagerstraße ». Devant le toit conique, une couronne d’épines en cuivre surmonte l’entrée. À gauche de la chapelle se trouve une cloche, portée par un campanile au sommet duquel se dresse une croix.

Chapelle de l’Agonie du Christ et cloche du souvenir, 2017 (Mémorial du camp de concentration de Dachau)